réseaux sociaux

Quels sont les dangers des Réseaux sociaux sur la vie privée ?

Facebook, Twitter, Instagram, Snapchat, etc. Ces plateformes représentent aujourd’hui l’outil de communication privilégié des particuliers et des entreprises. Facile d’utilisation et ne nécessitant aucun mode d’emploi, ces sites s’utilisent désormais de façon quotidienne et ont chacun leurs spécificités. En effet, ils permettent de discuter avec ses amis, de faire de nouvelles connaissances, de partager des infos et de s’informer, etc. En outre, les réseaux sociaux regroupent toutes les catégories de personnes de toutes les tranches d’âges. Ce sont les utilisateurs qui jouent le rôle de l’acteur, car ce sont eux qui écrivent leur propre contenu. Ils peuvent publier des photos et des vidéos de leur choix, etc. Ce qui est considéré comme une arme à double tranchant, puisqu’une fois que ces contenus sont publiés, d’autres personnes peuvent aussi les voir. C’est cet aspect incontrôlable des réseaux sociaux qui est considéré comme une atteinte à la vie privée des autres utilisateurs.

Comment s’utilisent les réseaux sociaux ?

Partager et communiquer, ce sont les deux activités principales des internautes sur les réseaux sociaux. Toutefois, chaque utilisateur a sa façon d’exploiter ces fonctionnalités (amical, social, professionnel, etc.). Quoi qu’il en soit, ceci entraîne une interaction entre les utilisateurs sur la plateforme. En outre, les personnes qui utilisent les réseaux sociaux peuvent être identifiées par leur nom et les photos qu’elles publient. D’ailleurs, c’est en principe le but de la manœuvre, pour être vu et reconnu par les autres personnes. De plus, elles sont invitées à donner des informations personnelles (situation professionnelle, matrimoniale, etc.). Certains utilisateurs y partagent leur vie quotidienne, leurs exploits, leurs états d’âmes et même leur vie intime. D’autres les commentent à leur manière et les partagent pour en faire profiter d’autres personnes. Ce qui fait que ce qui doit être privé ne l’est plus, car tout est public. C’est pour cela que sans le vouloir, l’utilisation naïve des réseaux sociaux ouvre la porte à différents actes de malveillance, de cybercriminalité et de cyberharcèlement.

Quels sont les dangers des réseaux sociaux ?

Enfants, préados, adolescents, adultes, presque tout le monde utilise aujourd’hui les réseaux sociaux. Poussé par l’envie de se démarquer, de s’identifier ou de faire partie d’une communauté, on publie ce qu’on pense, on les partage avec des photos. Cependant, personne ne peut prévoir que ces quelques clics ou ces likes peuvent engendrer des conséquences profondes. Sans compter que tout peut être copié-collé sur internet, et que toutes les données que vous publiez dessus laisse des traces. En outre, plus on passe du temps sur les réseaux sociaux en partageant des photos ou des publications, plus on devient vulnérable. En effet, les réseaux sociaux sont les médias préférés des pédophiles, des arnaqueurs et des hackers. Une publication de photos lors d’une soirée ou sur la plage peut vite se transformer en une image obscène qui sera vus par tout le monde. En un rien de temps, les contenus intimes peuvent atterrir sur des plateformes publiques accompagnés de propos insultants dans le but de se venger de cette personne ou de lui faire du chantage. Pour certains utilisateurs, ces attaques risquent de devenir un vrai cauchemar en engendrant des troubles émotionnelles ou des comportements violents.

Comment limiter les risques pour votre vie privée ?

Certes, les réseaux sociaux comportent des dangers pour la vie privée avec le piratage des comptes et la divulgation des données personnelles. Toutefois, il est possible de limiter cela en prenant quelques précautions, comme :

-Essayer de comprendre les fonctionnalités que les réseaux sociaux vous proposent

-Ne pas partager les informations confidentielles ou trop personnelles

-Sécuriser votre profil en créant des mots de passe plus complexes

-Régler les paramètres de confidentialité de votre profil

-Toujours déconnecter votre compte quand vous quittez le site