Comment vendre un produit sur le web ?

Réussir à vendre quelque chose sur le net n’est pas une chose aisée. En effet, il y a des règles à suivre, des stratégies à mettre en place et des études à réaliser. Il faut également trouver le bon fournisseur, le bon produit et bien déterminer les canaux à utiliser lors de la vente. Bien que cela est facile à dire qu’à faire, il est tout à fait possible de trouver sa place dans l’e-commerce. Si vous souhaitez vendre des produits en ligne, suivez ce guide !

Bien choisir les canaux de vente en ligne

Si vous souhaitez vendre sur le web, il est recommandé de bien choisir vos canaux de vente. Dans ce cas, vous devez faire un point sur :

    • La mise en place de votre boutique en ligne ;
    • Les marchés cibles ;
    • Les réseaux sociaux, comme Twitter, Facebook, etc.

Vous pouvez bazarder vos articles sur le net sans avoir à engager une armée de personnel. En effet, il suffit de bien choisir les canaux. Pour ce faire, vous pouvez utiliser des applications que les constructeurs de boutiques en ligne peuvent vous fournir. Ces dernières permettent d’afficher vos produits dans les réseaux sociaux.

Il s’agit d’une opération qui est facile à réaliser, car vous n’avez qu’à joindre votre magasin e-commerce à une marketplace ou à vos médias sociaux.

Comment vendre des produits sur son magasin e-commerce ?

La meilleure solution de vendre sur le web est de gérer son propre magasin, car vous pouvez vous-même le contrôler. En effet, vous avez le droit de choisir la présentation de vos produits et décider vous-même l’apparence de votre site web professionnel. De plus, vous ne serez pas victime des mises à jour d’algorithmes et n’êtes pas dans l’obligation d’être en concurrence sur un marché qui est déjà saturé.

Comment vendre sur les marketplaces ?

Il existe plusieurs marchés en ligne et la plupart d’entre eux sont très populaires. Il s’agit de eBay, Etsy et Amazon. D’autant plus, ce dernier compte à lui tout seul, près de 2 millions de vendeurs. D’ailleurs, l’entrée dans la vente en ligne est simple. Entre autre, il suffit de :

    • Créer son propre compte ;
    • Faire une liste des produits à vendre, sans oublier leur image, leur prix et leur description ;
    • Mettre en place une stratégie ou une méthode de livraison efficace ;
    • Accepter les paiements de la clientèle ;
    • Préparer le produit à livrer.

Comment vendre ses produits sur Facebook ?

Vous pouvez également exposer vos articles sur les réseaux sociaux, comme Facebook. En effet, avec les marketplaces, ces derniers sont un moyen efficace de faire connaître sa marque et ses produits sur le web.

Ainsi, il est conseillé de se concentrer sur Facebook, car c’est la plus grande plateforme de réseaux sociaux qui puisse exister. Visiblement, il y a plus de 2 milliards d’utilisateurs qui y sont actifs tous les jours.

Pour vendre sur ce réseau social, il faut :

    • Mettre des vidéos, des photos et des blagues : pour divertir les utilisateurs ;
    • Bien organiser des promotions : pour créer un auditoire, il faut offrir une réduction aux clients ;
    • Insérer des images de très haute qualité : afficher des photos floues ou de mauvaise qualité serait une erreur et peut nuire à votre vente en ligne ;
    • Faire une publication de temps en temps : il faut publier 1 ou 2 fois par jour pour avoir plus de réactions.

Mais pour gagner en efficacité, il est fortement recommandé de mettre en place une solution de prise de commande en ligne, comme Deliver de Linkeo.

Utiliser des emojis ou pas dans votre stratégie marketing ?

Quiconque n’a jamais utilisé un emoji de sa vie lève la main. Les émojis sont là pour rester (sauf à Hollywood, où ils ont vraiment déçu). Et ces images font déjà partie des conversations quotidiennes. Pourquoi ne pas les utiliser également dans votre contenu marketing ?

La réalité est que de plus en plus de personnes décident de les intégrer dans leurs communications, mais il y en a encore beaucoup qui doutent de leur légitimité. Si tel est votre cas, continuez à lire ! Ci-dessous nous détaillerons les avantages et les inconvénients de l’utilisation des emojis dans vos campagnes marketing.

72 % des personnes acceptent d’aimer les emojis, mais se sentent peu sûres de les utiliser dans le contexte professionnel. Le manque de professionnalisme et les opinions des collègues sont l’une des principales craintes, mais il y en a beaucoup plus.

Cependant, lorsque vous ne disposez que de 5 secondes pour capter l’attention d’une personne, vos messages se connectent mieux à l’aide de ces dessins numériques.

Avantages de l’utilisation des emojis en marketing

    • Humaniser le message

L’un des principaux problèmes de la communication écrite est qu’elle se prête à l’interprétation de la personne qui la lit. Même si vous êtes très créatif, il peut toujours y avoir des malentendus dans le ton que vous avez utilisé.

L’ajout d’un emoji supprime ce problème de l’équation. Un visage heureux ou un visage riant peut ajouter beaucoup plus au message que des centaines de mots. Le lecteur saura dans quel ton lire et comprendra mieux ce que vous voulez dire. Considérez-le comme le langage corporel de l’ère numérique.

    • Economiser de l’argent

Un emoji peut vous aider à transmettre une idée complète sans avoir besoin de beaucoup de texte. Imaginez que vous soyez un magasin de livraison de nourriture, si dans votre communication vous utilisez des emojis de fruits et légumes, vous parvenez à expliquer en quelques caractères que vous avez une option végétarienne.

    • Rendre le message exceptionnel

Dans une boîte de réception inondée d’e-mails, un emoji bien utilisé peut être l’arme secrète pour faire voir votre e-mail. En plus de donner de la couleur à votre sujet , cela rompt avec la structure de texte pur à laquelle le destinataire est habitué. Il est donc probable que vous attirerez immédiatement son attention.

Inconvénients de l’utilisation des emojis en marketing

    • Erreurs technologiques

Les émojis sont des codes, mais tous les ordinateurs ou téléphones portables ne les déchiffrent pas de la même manière. Donc parfois, au lieu d’afficher une image, l’appareil affiche des caractères indescriptibles. Si vous utilisez des émojis dans votre communication, assurez-vous qu’ils sont un complément. Cela apporte une valeur supplémentaire sans être le centre du message, sinon ce sera contre-productif.

    • Manquer de professionnalisme

Le fait que 92 % de la population numérique les utilise ne signifie pas qu’ils sont toujours bien vus. Si votre entreprise fournit des services qui ne vont pas de pair avec les émojis, évitez de les utiliser. Exemple, vendre des services funéraires n’est pas la même chose que voyager dans les Caraïbes.

    • Avoir un double sens

L’un des problèmes avec les emojis est qu’ils se prêtent à l’interprétation de l’utilisateur. Bien que souvent, il ne semble pas possible qu’une image puisse être lue de manière incorrecte. Rappelez-vous que dans certaines situations, une pêche ou une aubergine peut avoir une connotation sexuelle. Vous devez donc être très prudent avec ce que vous mettez.

Bref, il n’y a pas de réponse correcte. La recommandation d’utilisation dépendra du type de clients et de la communication que vous avez dans votre entreprise. Si votre ton est plus détendu, alors n’hésitez pas à les utiliser (avec modération). Toutefois, si vous êtes une entreprise plutôt sérieuse, alors il est indiqué de le faire uniquement lors d’occasions spéciales. N’oubliez pas d’éviter les problèmes mentionnés ci-dessus et de rester cohérent avec la façon dont vous parlez à vos clients et vos collaborateurs.

Storytelling : le nouvel enjeu du web

Tout le monde ne cesse actuellement de parler du storytelling, mais de quoi s’agit-il exactement ? L’arrivée en force des vidéos TED, l’exploitation des réseaux sociaux et les campagnes politiques ont un point commun : ils utilisent le storytelling. Il s’agit en fait d’un nouvel outil de communication universel.

Une histoire à raconter

En apparence, le storytelling paraît simple. Il s’agit de raconter une histoire afin de faire la promotion d’une marque. Son but est clair : utiliser ce récit comme vecteur d’information.

La mission principale du storytelling esde toucher le public cible et les consommateurs via des émotions.

Cette méthode n’est pas facile à mettre au point. La marque risque d’être complètement ruinée en cas d’échec de cette technique. Pour éviter ce genre de désagrément et pour réussir son coup, il est conseillé de bien étudier et analyser sa stratégie, lors de la conception du storytelling.

Le storytelling : la clé de la réussite

Pour que le storytelling puisse être efficace, il faut respecter certaines règles de base, notamment :

    • Bien définir ses cibles :il s’agit d’un fondamental du webmarketing ;
    • Trouver le bon langage à utiliser ;
    • Bien choisir son registre ;
    • Qu’elle soit réelle ou fictive, l’histoire à raconter doit se baser sur la valeur de la marque. Cependant, son authenticité doit impérativement être gardée.

Le suivi de ces règles permet de minimiser l’échec et garantit le succès.

Le Storytelling : pour créer une bonne image

Une bonne stratégie marketing est celle qui permet de :

    • Fidéliser les clients ;
    • Promouvoir un service, un produit ou une marque ;
    • Se construire une image.

Cependant, avoir une présence sur le net n’est plus suffisant actuellement. Dans ce cas, il faut impérativement déployer une autre technique permettant de toucher directement la cible. Le storytelling est la méthode par excellence (en racontant son histoire).

Le storytelling : une nouvelle stratégie marketing sur le net

Dans certaines campagnes publicitaires, les slogans ont perdu une partie de leur efficacité. Quoi qu’il en soit, ils ne sont pas devenus obsolètes. Ainsi, il est conseillé de les fusionner avec le storytelling.

En effet, cette technique est de plus en plus utilisée sur le net.

Comment concevoir un bon storytelling ?

Pour attirer les internautes à visiter le site web d’une entreprise, il faut que celle-ci se démarque de ses concurrents. Vient également s’ajouter la fidélisation de ses clients. Pour y arriver, il est conseillé d’opter pour le storytelling. C’est une technique de communication qui permet de provoquer un attachement et crée une récurrence dans l’usage des contenus par les lecteurs.

Pour créer un bon storytelling, il est conseillé de suivre ces étapes :

Étape 1 : se servir de la propre vie

Par quel moyen ? Il faut être attentif à son quotidien et expliquer ses aventures dans son article. Cela permettra de donner du concret aux lecteurs. Partager ses coups durs et ses expériences peut également marcher. Bien évidemment, cela va créer de l’empathie chez les internautes et va ensuite les emmener à aller au bout de l’article.

Étape 2 : trouver de l’inspiration

Dans le cas où il n’y a rien à raconter concernant son quotidien, il faut chercher de l’inspiration sur le net. En effet, de nombreuses personnes racontent leur vécu sur le web.

Étape 3 : trouver les héros de son histoire

Si l’histoire à raconter ne parle pas de soi, il faut trouver un héros qui peut incarner la problématique. Il faut également déterminer une solution que l’article peut apporter à ce personnage et donc aux lecteurs.

En outre, il est conseillé de raconter une belle histoire et de la pimenter. Cela permettra de capter et d’attirer les lecteurs sur le site web de l’entreprise.